Centre Hospitalier de Figeac


Figeac. Deux nouveaux services à l'hôpital

santé

 Le personnel dans le futur service de chirurgie ambulatoire.
Le personnel dans le futur service de chirurgie ambulatoire.

Dès le 19 juillet, le service Soins de suite et de réadaptation ouvrira ses portes à l'hôpital de Figeac. Le service de chirurgie ambulatoire, accueillera ses nouveaux patients en septembre.

Les soins de suite

« Ce nouveau service qui propose vingt lits a trois objectifs. Il a pour vocation de renvoyer les gens chez eux le plus autonomes possible », explique le docteur Philippe Harant, directeur de l'information médicale. La prise en charge des patients chirurgicaux qui ont besoin d'une rééducation ou d'une réadaptation avant le retour à domicile. La ré-autonomisation de patients médicaux et des personnes âgées qui sortent d'un milieu gériatrique.

Ce service polyvalent fonctionne avec des personnels paramédicaux (infirmières, kinésithérapeutes et ergothérapeutes) « Ce sont eux qui sont au cœur de la prise en charge des patients, car il faut une réponse la plus adaptée, la plus fréquente possible », continue le médecin. Il sera sous la direction de deux médecins.

« Dans nos hôpitaux de proximité, si le plateau technique est moins important que dans les grands centres hospitalo-universitaires ; à l'inverse, les aspects humains sont très bien pris en compte », continue le médecin.

Les patients de Figeac pourront donc être pris en charge à la suite des interventions sur place, ils n'auront plus à s'éloigner dans des centres de rééducation, sauf pour un suivi très spécialisé (par exemple les rééducations cardiaques).

Chirurgie ambulatoire

Sous ce terme, on entend des interventions qui ne nécessitent pas de séjour à l'hôpital. « Pour certaines opérations chirurgicales (hernies, varices, enlèvement de matériel orthopédique, canal carpien, mais aussi opération des amygdales ou végétations, circoncision…), le patient n'a pas besoin de passer une nuit à l'hôpital », explique le docteur Thaer Aziz, chirurgien digestif. Le service ouvrira ses portes au mois de septembre.

« Ici, les patients entrent le matin, ils sont opérés et ressortent le jour même. C'est un progrès significatif. », ajoute le docteur Thuc Leminh chirurgien viscéral et vasculaire.

Avec ces deux nouveaux services, l'hôpital propose un accompagnement sanitaire dynamique de ses patients.

Article la Dépêche du midi du 03 juillet 2010